Rechercher

Aides à la presse : ai-je droit au FSDP si je ne suis pas IPG (presse politique et générale )

Le Fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP) soutient, au moyen d’aides de l’État, une grande variété de projets : les projets représentant une innovation, augmentant la productivité ou améliorant et diversifiant la forme rédactionnelle.


Autrefois appelé Fonds d'aide à la modernisation, il permet aux éditeurs de presse d'engager des investissements pour maintenir un haut niveau de compétitivité.



S'agissant du print, seuls les titres IPG sont éligibles. Mais pour la presse en ligne, cela n'est pas indispensable !


FA Presse et Conseils vous rappelle les grands principes :


Les critères pour être éligible :

- Etre reconnu CPPAP

- Etre reconnu IPG OU apporter régulièrement des infos :

- d'actualité nationale ou internationale

- développant l'information professionnelle

- favorisant l'accès au savoir et à l'information, à la culture générale ou au débat d'idée...

- S'agissant des services de presse en ligne, ils peuvent être concernés, même s'ils ne sont pas IPG, dans les cas suivants :

- Article 39bis A : contenu majoritaire d'information politique et générale (le ministère de la culture opère des vérifications strictes)

- Article 39bis B ; contenu favorisant le débat public, le débat scientifique, ou valorisant la langue française à l'étranger


Quels projets sont éligibles ?

Le projet doit être INNOVANT pour l'entreprise ou le secteur.

Une refonte de site, s'il est obsolète, s'intègre donc dans le dispositif. Des dépenses pour augmenter la productivité, améliorer le référencement, booster la fréquentation digitale, rendre tout ou partie d'un site payant... sont concernées.

Dans tous les cas, les dépenses doit avoir un LIEN DIRECT avec le projet. Citons par exemple le matériel informatique, les logiciels, les actions de recherche et développement et de conseils, les dépenses de salaires directement afférentes...


Le montant des aides

La subvention accordée est plafonnée à 40 % des dépenses éligibles. Ce taux est exceptionnellement porté à 50 % dans le cadre du plan "France relance" pour l'ensemble des dossiers déposés avant le 6 septembre 2022

Le montant de la subvention accordée est fixé à 60 % (70 % dans le cadre du plan "France relance") maximum des dépenses éligibles pour, notamment, les entreprises de moins de 25 personnes.


En résumé, un site de presse en ligne non IPG, peut s'il respecte certains critères, bénéficier du fonds stratégique pour le développement de la presse.


Vous cherchez à en savoir plus ? FA Presse et Conseils se tient à votre disposition !

15 vues0 commentaire